Menu

Le dessin d'une oreille, Rorik Dupuis

L’état, des superpositions, un entrelacs, l’état, comme la

 

synthèse, de déceptions en cours, de déceptions jamais

 

accomplies, jamais manifestes, comme un cumul, de

 

déceptions terminées en queue de poisson, oh rien, un

 

peu fatigué, j’me démène pour des clopinettes, j’suis pas

 

diplômé, j’ai pas encore eu mon apéritif : j’suis de

 

mauvaise humeur, je m’plains, oh des broutilles, c’est

 

pas élégant, de s’plaindre, j’garde ça pour moi, j’me

 

prive, se priver pour mieux profiter je sais pas, j’revois

 

mes ambitions, j’revois mes idéologies, entre

 

improvisation et organisation, j’revois mes amitiés, j’sais

 

pas, j’fais confiance au

 

vieux rocker, j’la ramène

 

pas, je m’drogue

 

raisonnablement, j’ai jamais été un grand enthousiaste, j’ai

 

jamais été un grand anxieux, j’ai peut-être toujours été les

 

deux à la fois, j’me permets quelques interprétations, j’me

 

permets quelques fuites, quelques escales, j’me permets

 

quelques bras d’honneur, bien mérités