Menu

Poèmes d'exil, Isabelle Solari

Dire comme l'on voit, façonner le rythme avec les mots jusqu'à ce que l'image apparaisse, d'un coup, passe comme une brise, nette, pure, et apporte avec elle l'espace d'où elle se détache. La poésie d'Isabelle Solari évoque le Haïku japonais, où le silence du non-dit concourt avec l'écrit pour provoquer cette "frappe de sens" qui nous fait comme toucher l'être. Elle rappelle aussi la peinture chinoise par les paysages, les mondes évoqués, étrangement familiers et en même temps lointains, que ses vers font comme resurgir d'un horizon d'éternité.