Menu
  • Un juste ennui

    Un juste ennui, Isabelle Dumais

    L’expérience de l’ennui s’apparente à celle du silence ou de la solitude. Tantôt il apparaît comme votre pire ennemi, tantôt vous l’appelez de tous vos vœux. Un juste ennui fait l’éloge de cette sensation ambiguë aux allures de destin chéri. Au cœur de deux suites poétiques, l’auteure rend hommage à deux écrivains maîtres de l’ennui : Cioran et Pessoa. C’est à l’ennui comme une sagesse apprivoisée que nous sommes alors paradoxalement conviés… sans être certains toutefois de l’issue de ce pari au terme de la lecture. L’ennui conservera son ambiguïté.