Menu

J'ai glissé sur le monde avec effort, Fabien Sanchez

« M’éloigner de toi

n’a pas fait de moi un homme.

Je suis resté l’enfant des garrigues

qui tremble

quand vient l’hiver. »

Impressionnistes et sensibles, les poèmes de Fabien Sanchez nous racontent des histoires, touchantes dans leur nudité. S’y dessinent les bourlingues et les amours perdues, les néons parisiens et les soleils du Sud, les jeunesses radieuses et les brûlures adultes. Nostalgie apaisée plutôt qu’amère, à l’image de la figure paternelle, qui veille comme une ombre tutélaire. Ou de l’enfance qui, bien qu’irrémédiablement enfuie, scintille par sa lumineuse présence. Une poésie de promesse féconde, simple et chaleureuse, solaire.