Menu

paysage rapace, Éric Duvoisin

Trois extraits de Paysage rapace

 

…que faire d’autre qu’accumuler sur tous les supports à portée de

main - carnets, livres, fichiers informatiques, feuilles volantes à en

perdre la tête (la tête dans les nuages) – un chaos organique, toujours

à se renouveler, se détruisant en se réinventant

plus tard, dans la souplesse du plaisir

ou la famine des souffles, arranger ce chantier tant bien que mal,

précaire équilibre de papier et d’espace

***

On produit de la patrie sur la terrasse helvétique : table à la nappe

carrelée de rouge et de blanc musée des mirages l’odeur figée du bois

sous les géraniums; on se fondrait dans les mets de l’identité, saveurs

multiples de papier mâché.

Tu écris une carte postale.

 

***

Bungalow aquarium à petits miracles, avec soin classés dans nos

albums comme autant de trophées de chasse.

Créé trop petit troué infiltré de partout figé dans ta précarité docile

ici tu n’es pas chez si ça fascine c’est pour mieux creuser tes abîmes.